L’internet, la plus grande bibliothèque

10252134_10153010924025590_2530331651890440223_n-e1447621671421L’Internet comparativement aux plus grandes bibliothèques du monde.
La plus grande bibliothèque du monde est la Bibliothèque du Congrès à Washington, qui contient 23 millions de volumes. Viennent ensuite, par ordre décroissant, la Bibliothèque d’État de Russie à Moscou, la Bibliothèque nationale russe à Saint-Pétersbourg, la British Library à Londres et enfin Bibliothèque nationale de France à Paris.
Savez-vous aussi que toutes ces bibliothèques combinées ne sont que des grains de sable par rapport à Internet ? Ne dit-on pas que les connaissances sont dans les livres ? Etes-vous comme moi de cet avis ? On dit aussi que celui a beaucoup lu a beaucoup su. Avant de partager certaines de mes expériences avec vous, je voudrais poser une petite question à chacun des membres des Amis du Savoir : Avez-vous un ou des livres que vous aimez au point que vous tomberiez malade s’ils arrivaient à être égarés ? Ne vous faites pas de souci si vous n’avez plus de livres dans votre petite bibliothèque ! Cependant, je veux que vous me rassuriez que vous lisez quelque chose de façon régulière. Ça peut vous paraitre paradoxal ! Comment lire si l’on n’a plus de livre ?
Je suis né et j’ai grandi à Léogane, communément appelé la cité Anacaona. Dans mon enfance et une partie de ma jeunesse, je me rappelle ne pas avoir eu beaucoup de livres moi, qui pourtant, étais tellement passionné par la lecture et les connaissances.
Au cours des années quatre-vingt-dix, Léogane se dotait d’une bibliothèque : la Bibliothèque Marie Claire Heureuse qui se trouvait pas trop loin de l’auditorium et encore plus près de l’école des frères de l’instruction chrétienne. Mon temps libre, je le passais à la bibliothèque lisant les livres qui n’étaient pas autorisés à quitter l’enceinte. Je passais aussi des nuits sans sommeil à lire les livres que j’ai empruntés ayant voulu éviter les frais de retard. J’espère que mon ami Jean Baptiste Colbert Pierre ne m’en voudra pas si je le cite comme témoin de tout ça.
Il faut dire que la possession de livres peut poser deux grands problèmes : financier et logistique. Ouais ! Les bons livres sont rares et peuvent être excessivement chers. Et, quand on a beaucoup de ces livres, il faut penser à où les garder pour ne pas être volés ou/et égarés. On dit qu’il n’y a que les sots qui prêtent leurs livres et les imbéciles qui les remettent. Votre serviteur Rulio Oscar n’était pas l’exception qui confirme cette règle puisque, en classe de Moyen II, je me rappelle avoir emprunté un livre de vocabulaire et de stylistique de mon meilleur ami d’alors Venold Fils que je n’ai jamais retourné. Désolé Venold !
En l’an deux milles, lorsque j’ai décidé de quitter Haïti définitivement, j’avais un job dans le Département des Travaux Publics et j’avais eu mon propre petit business. Ceci est pour vous dire que j’étais bien. Cependant il n’y avait pas eu beaucoup de choses avec lesquelles je pouvais faire le voyage. Mis à part mon passeport et mon billet d’avion, quatre choses étaient importantes pour moi, quatre livres : le petit livre que j’ai volé de Venold et dont les pages commençaient déjà à jaunir, le bon usage grammaire française de Maurice Grevisse, le Robert et Nathan grammaire et vocabulaire. Point n’est besoin de vous dire que ces livres me coutaient toute une fortune en Haïti. Pourtant, j’en ai perdu deux dans les déménagements ici aux Etats Unis. C’est au prix de grands sacrifices que je les ai eus à nouveau. Sacrifice non seulement pour moi qui devais payer de fortes sommes pour leur achat, mais aussi pour mon ami Justin Ulrick qui avait consenti que j’utilisasse son adresse pour la livraison et qui me les avait envoyés grâce à quelqu’une qui rentrait aux Etats Unis.
Ces livres qui me coutaient si cher, qui m’étaient si précieux et qui me le sont encore, je ne les lis presque plus. Pourtant, je n’ai jamais passé un jour sans aller sur Internet pour m’informer et enrichir mes connaissances.
Tout ceci, Amis du savoir et des Connaissances, est pour vous dire que vous avez la clé de la plus grande bibliothèque de tous les temps, L’Internet. Utilisez-le s’il-vous-plait à bon escient !
Terminons par exemple en vous proposant de télécharger la grammaire française du cours moyen I et II. Installez-la et beaucoup d’autres ouvrages sur votre tablettes et prenez les partout avec vous.
http://www.ceil-univ-alger2.dz/…/…/niveau5/grammaire%202.pdf

Comments are closed. Posted by: voixdescherubins on